sommaire


La solitude choisie
de Henry David Thoreau

par Thierry Gillybœuf

Chantre de la liberté individuelle, Henry David Thoreau, l’auteur de Walden ou la vie dans les bois, ne fut pas cet ermite, présenté par la postérité, vivant dans sa cabane retirée au bord d’un lac. Thierry Gillybœuf, son biographe, s’attache à décrire un homme qui entretenait une relation panthéiste avec la nature, laquelle renferme, selon lui, la vérité du monde, mais aussi un être sociable vivant entouré de nombreux amis, tout en se ménageant de larges plages de solitude. Pour Thoreau, la première réforme à entreprendre est la réforme de soi.
Ce qui ne l’empêchait nullement de s’engager activement dans les luttes de son époque, notamment en militant en faveur de la désobéissance civile contre un État inique et esclavagiste.