sommaire


Une guérison par la méditation
par Phakyab Rincpoché


En 1999, Phakyab Rinpoché, abbé du monastère d’Ashi, au Tibet, fut arrêté par la police politique chinoise. Évadé, il fut pris en charge à l’hôpital Bellevue de New York pour plusieurs maladies et blessures gravissimes, dont une gangrène avancée nécessitant l’amputation d’une partie de la jambe. Malgré le risque de septicémie et la douleur, en réponse à une intuition et en accord avec les conseils reçus du Dalaï Lama, il quitte l’hôpital. Grâce à une pratique intensive des yogas et de la méditation, il obtiendra une guérison complète, inexplicable pour la science occidentale. Il montre que celle-ci résulte d’un processus de mobilisation en lui d’un potentiel énergétique et spirituel. C’est l’ouverture possible d’un chemin de sagesse et de libération de la souffrance, qui peut être accessible à chacun.