sommaire


 

Le courage d’aimer
par Stan Rougier

Un jeune collégien, dans un devoir de français ayant pour sujet « Qu’est-ce que le courage ? », avait répondu de façon cavalière : « Le courage, c’est ça ! », et la formule introduisait la copie blanche qu’il rendait.
Était-ce du courage ? Non, c’était de l’humour provocateur.
« Le courage est sens et non folie1. »
Le courage est une force d’âme. Elle donne à l’existence un parfum d’aventure. Elle souligne sa grandeur. Je suis reconnaissant à des jeunes d’une vingtaine d’années, lorsque j’en avais douze, de m’avoir entraîné vers des sommets. Un poème de Rudyard Kipling était notre bréviaire :
« Si tu peux conserver ton courage et ta tête quand tous les autres la perdront,
tu seras un homme mon fils.
Si tu peux supporter d’entendre tes paroles travesties par des gueux pour exciter les sots,
tu seras un homme mon fils. »…