sommaire


 

Transformer la tragédie en victoire
Frère John Martin

Né en Inde d’un père catholique et d’une mère hindoue, devenu frère bénédictin, Frère John Martin a rejoint en 1984 l’ashram Shantivanam, dont l’abbé, Bede Griffiths, avait succédé aux fondateurs, les pères Henri Le Saux et Jules Monchanin, pionniers du dialogue entre christianisme et hindouisme. Devenu l’un de ses directeurs spirituels, Frère John Martin a continué de développer et d'enrichir la vision spirituelle des fondateurs de ce centre de vie contemplative et de dialogue interreligieux qu’est Shantivanam.