sommaire


Voyager, pourquoi ?
par Alain Chevillat

J’ai beaucoup voyagé quand j’étais jeune, et aussi plus tard, sous une autre forme. Parcourant ce numéro de Sources consacré au voyage, divers souvenirs sont remontés à ma mémoire.
C’était en Inde, lors de mon premier séjour, peu après l’initiation qui venait de bouleverser ma vie. Un jour, est monté en moi cette phrase : « Désormais, je ne voyagerai plus, éventuellement je me déplacerai. » Pourquoi cette différence ? Je compris alors qu’à travers les changements de paysages, de nourriture, de climat, à travers la nécessité de toujours m’adapter aussi bien à l’environnement qu’à des hommes nouveaux, dans leur approche et leurs coutumes, c’était en fait moi-même que je cherchais. Uniquement moi, mais le moi au plus profond, celui qui n’est pas touché par les changements à la périphérie. Un moi stable et immuable, au-delà des conditions et événements…